Il était une fois, Once & Floral

Depuis la fin d’année dernière, j’ai une passion pour les jacquards. Lorsque j’ai tricoté le pull Monstera pour mon amie Jennifer alias Jeni_Jungle, je me suis rendu compte que de voir le motif se dessiner me procurait autant de joie que de manger du chocolat. L’avantage, c’est que ça se répercute moins sur les hanches.

Niveau jacquard, j’étais niveau poussin avec trois modèles à mon actif, le pull Humulus d’Isabell Kraemer et le pull Marieke de Anna Dervout et donc le pull Monstera de Marie Amélie Designs. Le pull Once and Floral de Maxim Cyr était donc un projet parfait pour passer au niveau benjamin.

Pour la laine, je cherchais avant tout une couleur assez claire mais surtout colorée. Lorsque Audrey de la boutique toulousaine Nuage de Laine (boutique malheureusement définitivement fermée) a fait entrer dans la gamme Darnie de Studio Donegal un nouveau coloris rose clair, j’ai de suite craqué sur cette couleur et pris plusieurs écheveaux (noooon, je n’aime pas le rose).

Ne voulant pas trop prendre de risque sur le rendu, j’ai choisis 3 couleurs de la même gamme: rose clair, écru et fuschia. Il s’agit d’une laine irlandaise fingering, 100% laine d’agneau, assez rustique et idéal pour les jacquards. Je sors ici de mes habitudes tricots, ayant un penchant pour le mérinos et le mohair.

Le patron est facile à suivre, même si, comme pour tout jacquard, il faut se concentrer sur le motif pour ne pas perdre le fil.

Question jacquard, rien à dire, le motif ressort à merveille avec la laine Darnie. Mais j’avoue ne pas avoir été fan de tricoter cette laine pour la partie jersey, le fil ne glissait pas super bien sur mes aiguilles.

Après, je n’écarte pas ce type de laine pour de futurs projets. Une fois lavée, et au fur à mesure des lavages, le tricot s’assouplit et gagne en douceur. J’avoue avoir eu peur au premier lavage (fait à la main, à froid avec un savon végétal, plus doux et moins aggressif pour les fibres) car une fois séché, le pull sentait la bête. Mais j’ai refait le même processus en mettant un peu de vinaigre blanc et magie, l’odeur n’est plus.

Ce pull tout rose est parfait pour l’hiver. Car oui, même dans le Sud, l’hiver est là.

Oh Frida!

Septembre, la rentrée, bientôt l’Automne…Il est donc temps de vous parler…D’un bon gros pull bien chaud pour l’hiver!

Coup de coeur de l’hiver dernier, en flanant sur Ravelry, j’étais tombée raide dingue du pull Oh Frida de Tiril Ilebekk alias Tjuvbekk. Je vous invite à voir ses modèles qui sont trop trop cools (elle a notamment un modèle de pull Triceraptor)

Il s’agit d’un pull tricoté en Worsted à l’encolure ronde ras de cou, aux manches ballons ornées de fleurs brodées.  Il me fait penser aux châles colorés d’Europe de l’Est. Je savais de suite que je voulais le faire dans une couleur claire afin d’avoir la possibilité de choisir des couleurs bien flashy pour la broderie des fleurs. J’ai utilisé 2 fils de chez Drops, Air naturel pour la légèreté et le gonflant, et Kidsilk brushed pour rajouter de la douceur.

Pour la broderie, j’ai utilisé des restes de laines colorées que j’ai doublé lorsque c’était de la fingering. C’était la première fois que je brodais sur et avec de la laine. J’avoue qu’au début, je n’étais pas fan du résultat, je m’y suis prise à 2 fois pour avoir un rendu assez harmonieux.

Je vous conseille de faire le point chaînette toujours de bas en haut et de rentrer les fils à la fin.

Le pull a été super rapide à faire même si au début, j’ai un peu bloqué sur la mise en place des marqueurs. Il est indiqué “PM” qui n’est pas à traduire par “placer le marqueur” mais par “placer le marqueur, tricoter une maille, placer le marqueur”. Je fais rarement des gros pulls mais là, le modèle est parfait et si moelleux. Je compte m’en faire un autre dans une couleur plus vive.

Par contre la broderie a été la partie la plus longue. J’avoue que ça n’a pas été la partie la plus fun que j’ai trouvé à faire mais le rendu en vaut la chandelle. Bon, j’ai eu quelques ratées mais ça ne se voit pas trop, enfin je crois 🙄…

Pour l’instant, mon pull Oh Frida est bien tranquille dans mon placard mais dès que la température chutera, je peux vous dire qu’il fera partie de mes “Best Friend Forever”.