Oh Frida!

Septembre, la rentrée, bientôt l’Automne…Il est donc temps de vous parler…D’un bon gros pull bien chaud pour l’hiver!

Coup de coeur de l’hiver dernier, en flanant sur Ravelry, j’étais tombée raide dingue du pull Oh Frida de Tiril Ilebekk alias Tjuvbekk. Je vous invite à voir ses modèles qui sont trop trop cools (elle a notamment un modèle de pull Triceraptor)

Il s’agit d’un pull tricoté en Worsted à l’encolure ronde ras de cou, aux manches ballons ornées de fleurs brodées.  Il me fait penser aux châles colorés d’Europe de l’Est. Je savais de suite que je voulais le faire dans une couleur claire afin d’avoir la possibilité de choisir des couleurs bien flashy pour la broderie des fleurs. J’ai utilisé 2 fils de chez Drops, Air naturel pour la légèreté et le gonflant, et Kidsilk brushed pour rajouter de la douceur.

Pour la broderie, j’ai utilisé des restes de laines colorées que j’ai doublé lorsque c’était de la fingering. C’était la première fois que je brodais sur et avec de la laine. J’avoue qu’au début, je n’étais pas fan du résultat, je m’y suis prise à 2 fois pour avoir un rendu assez harmonieux.

Je vous conseille de faire le point chaînette toujours de bas en haut et de rentrer les fils à la fin.

Le pull a été super rapide à faire même si au début, j’ai un peu bloqué sur la mise en place des marqueurs. Il est indiqué « PM » qui n’est pas à traduire par « placer le marqueur » mais par « placer le marqueur, tricoter une maille, placer le marqueur ». Je fais rarement des gros pulls mais là, le modèle est parfait et si moelleux. Je compte m’en faire un autre dans une couleur plus vive.

Par contre la broderie a été la partie la plus longue. J’avoue que ça n’a pas été la partie la plus fun que j’ai trouvé à faire mais le rendu en vaut la chandelle. Bon, j’ai eu quelques ratées mais ça ne se voit pas trop, enfin je crois 🙄…

Pour l’instant, mon pull Oh Frida est bien tranquille dans mon placard mais dès que la température chutera, je peux vous dire qu’il fera partie de mes « Best Friend Forever ».

Le pull enchanté, abracadabra!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un pull magique…Dès que je l’ai vu, je suis tombée sous son charme (et je sais que je ne suis pas la seule): il s’agit du pull enchanté d’Atelier Emilie.

Nouveau challenge: ça allait être mon premier pull en dentelle. L’alliance de 2 fils, fingering et silk me faisait donc un peu peur. Et tricotant lache, j’ai joué la facilité et la sécurité en prenant un fil plus épais: la laine worsted de Malabrigo, 100% merino en coloris Blue graphite 508.

Le patron se construit de bas en haut sans problème. Les explications sont claires et la dentelle se monte très rapidement. J’ai suivi à la lettre les explications mais j’avoue que j’aurai bien rajouté un jeu de motif supplémentaire pour le ralonger. Ca ne m’empêche pas de le porter régulièrement au dessus d’une jupe ou avec une robe.

Pour ce qui est de la laine, elle est très agréable à tricoter mais bouloche rapidement (dès le premier jour porté, invasion de bouloches!). Je ne suis donc pas sûre de réutiliser cette laine pour un autre projet (sauf si un jour les bouloches deviennent tendance).

J’ai adoré tricoter ce pull, tellement que j’ai enchaîné pour un second pull Enchanté pour ma meilleure amie mais cette fois avec 2 fils de chez Drops: Lima blanc et Kid Silk écru. Et elle le porte tout le temps! Ce pull est vraiment magique. J’en tricoterai bien un troisième…

Magnolia Forever!

Découvert dans Laine magazine (issue 4 plus exactement), j’avais craqué sur le modèle Magnolia de Camilla Vad mais j’ai mis le projet de côté et ce n’est pas plus mal puisque la créatrice a agrandi la Magnolia family en sortant le modèle en chunky que j’ai encore plus adoré! 

J’ai donc acheté le patron sur Ravelry mais mis énormément de temps pour trouver LA laine sans que ça me coûte un ou deux bras (ça serait dommage, j’en ai quand même besoin pour tricoter et manger du chocolat), qui soit douce et épaisse sans être trop lourde à porter (oui,je sais, je ne suis pas du tout compliquée)

Et puis, au Salon Création et Savoir Faire 2019, illumination sur le stand de Atelier de la création et la laine Drops Air. Mon regard a été attiré par cette couleur bleu clair référence 21 que je préfère appeler bleu Reine des Neiges, ce qui met plus de paillettes dans les yeux.

Cela fait un petit moment que la gamme Drops Air me fait de l’oeil mais je ne me voyais pas trop utiliser une laine “soufflé” et bêtement, j’avais peur d’avoir un rendu assez cheap (oui, préjugé…) et qui s’use vite. Je me suis dis qui ne tente rien n’a rien surtout vu le prix de la pelote (5,60 euros, 50 g pour environ 150 m) et craque pour cette laine et un fil kid silk bleu ciel coloris 08.

La Drops Air, Késako?

Il s’agit d’une laine soufflée (ou blow yarn) composée de bébé Alpaga et de mérinos. Jusque là, niveau douceur, on est bien. La fibre n’est pas filée mais soufflée en tube. L’avantage, c’est d’avoir un fil assez épais mais ultra léger.

La marque Drops offre pas mal de choix de couleurs et a l’avantage d’être très abordable en prix.

Et au final…

A tricoter, c’est génial et c’est super rapide. Le modèle se monte de haut en bas avec des aiguilles circulaires en aiguille 8 mm (pour ma part, j’ai utilisé du 7 mm en tricotant lache). J’ai utilisé des aiguilles zinc de Knitpro et ça glisse comme un manchot sur la banquise. Au lavage, pas de résidu ou déteinte (mais bon, j’ai choisi un coloris bleu clair)

Au blocage, la laine s’est légèrement détendu mais j’en avais tenu compte lors de l’échantillon. Mon seul regret est que j’aurai juste dû faire une taille au dessus pour un rendu plus loose. Mais raison de plus pour m’en faire un autre dans une autre couleur!