Madeleine chérie

Quand Lolilafée a sorti le châle Madeleine, j’ai eu un gros coup de coeur. Je ne sors jamais sans un châle mais j’en tricote peu car je n’aime pas tricoter en aller-retour et je m’ennuie vite s’il n’y a pas de points ou dentelle fantaisies. J’ai besoin d’un peu de fun et avec le jeu de couleurs et de points de ce patron (surtout les noppes, j’en suis fan), je savais que je n’allais pas m’ennuyer. 

Et ça était un vrai plaisir de tricoter ce modèle, les explications sont claires et la construction en rang raccourcis ou german short m’a agréablement surprise. Je ne pensais pas pouvoir tricoter aussi rapidement un châle.

Pour trouver la laine, ça été un peu plus compliqué. Je savais que je voulais le faire dans un dégradé de rose punchy et qu’il y ait au moins un rose fluo et une laine avec des speckles roses. Compliqué? Mais nooooon. J’avais reperé plusieurs roses mais n’était pas convaincu par l’alliance des 3 dans un même ouvrage…Et puis Instagram et son algorithme a mis sur mon chemin la marque KAOS Yarn.

Il s’agit d’une marque danoise avec à sa tête Pia qui propose des laines de couleurs vives mais aussi des tonalités plus douces pouvant s’associer parfaitement dans un même ouvrage. Le site propose également des boutons en peau de poisson!

J’avoue avoir succomber rapidement vu le choix de laine et de couleurs mais aussi en sachant que la marque accorde une grande importance à l’écologie et au bien-être animal.

J’ai donc testé la mérino fingering en 3 coloris: pink grape (rose bonbon comme de la guimauve), innocence (nude avec des speckles roses vifs) et sugar rush (rose vif presque fluo.

La qualité est dingue, d’une douceur et d’une facilité à tricoter. Au final, j’adore mon châle, c’est peut-être ma pièce préférée. La forme est géniale, je le porte très souvent et facilement et la laine ne bouge pas malgré les nombreux lavages à la main et reste d’une douceur incroyable. Un gros coup de coeur d’amour pour le modèle et la laine!

Rosa ou les aventures du gilet

Ce gilet a toute une histoire: pour le mariage de mon amie Julie qui avait lieu en octobre, j’avais trouvé la robe, les chaussures…Je pensais que tout était ok et une amie me pose la question « et tu vas mettre quoi quand il va faire froid? » Biensûr j’avais totalement zappé le manteau et le petit tricot! Pour le manteau, j’ai trouvé rapidement, mais pour le gilet…Je suis tombée sur la pièce parfaite pour aller avec une robe: le gilet Rosa de Along avec Anna.

Il me faut trouver rapidement la laine et en une après-midi de léchage de vitrine sur le net, j’opte pour la laine Albertine de De Rerum Natura et commande la couleur coquelicot. Et un fil Kid Silk de chez Drops rouge.

J’ai reçu la laine rapidement. Autant vous dire que j’attendais les colis tel un épagneul attendant sa rouelle. J’ai joué un coup de poker sur le mix de couleur et bingo! Les 2 fils s’accordent parfaitement (j’ai joué au loto dans la foulée mais là par contre nada)

Il me restait 14 jours avant le mariage pour le finir…Mission acceptée!

J’ai tricoté ce gilet partout: dans le train, sur le quai, dans le métro, dans le bus, dans le bain…Ah non mais presque! Au travail pendant la pause…Le modèle est super facile et la laine est un pur plaisir à tricoter.

J-10 j’avais bien avancé, je n’aurai pas le temps de le bloquer mais ce n’est pas grave, ça sera pour après le mariage. J’ai fini le corps en raccourcissant les côtes du bas et débuté une manche.
Et le drame arriva: la grêve des transports en commun…Et là, ce n’était plus possible de tricoter dans le train, le bus ou le métro. J’ai tenté le tricot en marchant mais cette option n’est pas pour moi. Je ne me décourage pas et continue de tricoter quand je peux.

J-2: C’est le drame. Je vois le lapin d’Alice dire tic tac, tic tac! Là je me dis que je n’aurai peut-être pas de gilet pour le mariage…Je suis à la moitié dernière manche, je n’ai jamais autant détesté le magic loop. Je suis en mode drama queen.

Jour J: Je n’ai pas fini mon gilet mais ce n’est pas grave, j’ai bien profité du mariage et pu partager un moment tricot avec mes tricopines Mélanie et Julie.

J+2: le gilet est fini et prêt à être bloqué. Mon gilet a des défauts (j’aurai dû faire la taille en dessous, les côtes du bas sont beaucoup trop courtes, je me suis plantée au moment de relever les mailles du bord dans le bas) et même si je n’ai pas pu le mettre durant ce jour, le fait qu’il ait une histoire me le fait aimer encore plus: ça reste le gilet du mariage que je n’ai pas fini le jour J.

Je le porte tout le temps, souvent ouvert. J’ai quand même ajouté des boutons que j’adore à paillettes de Atelier Brunette, les Glitter coloris Amarante de 12 mm.

Il est tout doux et le modèle s’accorde facilement à ma garde robe et je compte bien m’en faire d’en d’autres couleurs, cette fois en prenant mon temps, en étant appliquée et surtout en faisant les côtes du bas jusqu’au bout!

La to do list spéciale confinement

Voilà, nous le redoutions mais nous sommes confinés pour la plupart d’entre nous à la maison suite à l’avancée massive du coronavirus.

Vous avez peur de vous tourner les pouces et de devoir compter les taches au plafond? de finir par écrire REDRUM sur le miroir de salle de bain? Pas t’inquiétude, vous pouvez rester chez vous et vous occuper. Voici ma to do list spéciale confinement!

Le challenge « Je crée en confinement« 

Mon amie Julie a eu la super idée de créer un petit challenge DIY sur Instagram. Le but: sortir tout ce qu’on a comme stock chez nous et créer! Couture, tricot, bricolage, dessin, peinture, broderie, jardinage…Le choix est large. Pour ma pomme, même si j’ai beaucoup de tissus, ce sera le tricot. J’ai sorti toute ma laine que j’ai posé sur le lit. Bon, Monsieur est entré à ce moment là et a découvert la collection. Je ne peux plus reculer maintenant et je dois écouler tout avant de pouvoir acheter de nouveaux écheveaux…Challenge accepted! Il vous suffit de poster vos encours et création sur instagram avec le hashtag jecreeenconfinement

La musique et les podcasts

L’occasion de sortir ses vinyles, faire des playlists sur Spotify ou Deezer, découvrir de nouveaux sons…Et de ratrapper son retard dans les podcasts!

J’adore en écouter mais soyons honnêtes, il y en a beaucoup et difficile de trouver le temps pour tout écouter et regarder. Voici mon petit top 5 que je ne rate jamais:

Les SHEEPendales

Attention! Episodes « bonne humeur ». Jean-Philippe et Rémy proposent des épisodes plein d’humour et de découverte. Je ne m’en lasse pas!

Lolilafée

Je ne rate aucun de ses épisodes. Lolita est tellement calme et sa voix est tellement douce. Je pourrai l’écouter parler des heures (oui, je suis fan).

Le temps d’une laine

A la base, il s’agit d’un podcast duo de tricoteuses québécoises, Julie-Anne et Marie-Pier.
Depuis peu, Marie-Pier continue en solo. J’adore ce qu’elle fait. Plusieurs fois, elle m’a fait aimé des modèles qui à la base ne m’avaient pas convaincu.

Gussets and Godets

Podcast so British! J’ai découvert sa page depuis peu et je l’adore, elle est tellement drôle! Les épisodes sont en anglais.

YarnFlakes

Podcast qui présente ses créations, comme pour Lolifafée, je pourrai l’écouter des heures. Audrey a en plus pensé à tout: elle propose ses épisodes en français et en anglais.

Les séries et films

Je regarde beaucoup (peut-être même trop) de séries. J’ai arrêté Netflix depuis peu car j’avais vu tout ce que je voulais voir (si, si, c’est possible) et on me proposait trop de séries « ado, love », ce qui n’est pas mon truc. Voici mon top 5 série:

Boardwalk Empire (HBO, sur OCS)

L’histoire de se passe pendant la prohibition aux Etats-Unis et raconte l’ascension d’un trafiquant d’alcool. C’est peut-être la meilleure série que j’ai pu voir. Bon c’est assez violent, quand même.

The Marvelous Mrs Maisel (Amazon prime)

J’ai commencé la série sans savoir ce que ça racontait et j’ai été captivé. L’histoire se passe dans les années 60 où on suit le parcours d’une mère au foyer juive qui se découvre un talent pour le stand-up. C’est drôle, frais et les décors sont à tomber. Et je veux la même garde-robe que Mrs Maisel.

The Haunting of Hill House (Netflix)

Bon, ok, c’est une série qui fait peur et je n’aime pas ce qui fait peur. Quand j’avais vu la bande-annonce, je me suis dis « pourquoi pas, un jour, peut-être, ou pas… ». Après avoir lu de très bonnes critiques, j’ai donc appuyé sur « lecture » et j’ai adoré: la mise en scène, l’histoire, le jeu d’acteurs. Je l’ai déjà vu 2 fois.

Succession (OCS)

Cette série est tellement addictive. Je n’étais pas convaincu par la bande-annonce et je me suis fiée aux critiques. J’attends avec impatience la nouvelle saison.

Stranger things (Netflix)

J’adore cette série qu’on ne présente plus, je pourrai revoir les épisodes autant que ceux de Friends. Et à chaque fois, je réecoute en boucle ma playlist 80’s.

Il s’agit juste d’une petite sélection. Je vais biensûr aussi voir mes films préférés comme Ghostbusters, Les Indiana Jones, Retour vers le futur, les films de Wes Anderson…

Les livres

Prendre le temps de lire des romans mais aussi de ressortir les beaux livres.

J’adore les beaux livres depuis mon enfance et je me suis rendu compte en écrivant cet article que cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de les sortir de leur bibliothèque. J’ai beaucoup de contes Pop-up et classiques, avec de jolis dessins, des livres sur la musique, le cinéma…Chaque livre me rappelle un souvenir et ça m’a fait un bien fou de les ouvrir.

Le sport

Ce n’est pas parce qu’on est enfermé qu’il faut rester bloqué dans le canapé. Mais on est d’accord, le tricot, c’est un sport?

Je ne suis pas ce qu’on appelle une grande sportive. Il y a plus d’un an, j’ai eu des problèmes de santé suite à un trop plein de stress. J’ai dû travailler là dessus et le yoga a été d’une grande aide. Je vous conseille les vidéos d’Adriene, qui sont en anglais mais elle explique parfaitement les positions à prendre sans se faire mal.

Mettre à jour ma liste projet

J’ai fait une section projet dans mon agenda où je note mes coups de coeur et la laine souhaitée. Mais avec ce virus, la plupart des commerçants indépendants ont dû fermé boutique ou ralentir leur cadence. Je préfère donc attendre que tout ce calme pour faire mes achats. Et puis, avec le challenge #jecreeenconfinement , j’ai de quoi faire.

Je compte aussi jouer à plein de jeux de société notamment les Aventuriers du Rail et construire le château de Cunégonde Mimosa (c’est mon personnage dans les Sims 4).

Voilà, voilà pour ma to do list. Restez bien chez vous, soyez créatif, lavez-vous bien les mains, prenez soin de vous et de votre famille.

Je pense fort aussi à celles et ceux qui n’ont pas le choix, qui ne peuvent pas faire de télétravail. Une grande pensée aussi à tout le personnel médical qui gère au mieux malgré la situation difficile.

Bisous coeur de loin.

Le pull enchanté, abracadabra!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un pull magique…Dès que je l’ai vu, je suis tombée sous son charme (et je sais que je ne suis pas la seule): il s’agit du pull enchanté d’Atelier Emilie.

Nouveau challenge: ça allait être mon premier pull en dentelle. L’alliance de 2 fils, fingering et silk me faisait donc un peu peur. Et tricotant lache, j’ai joué la facilité et la sécurité en prenant un fil plus épais: la laine worsted de Malabrigo, 100% merino en coloris Blue graphite 508.

Le patron se construit de bas en haut sans problème. Les explications sont claires et la dentelle se monte très rapidement. J’ai suivi à la lettre les explications mais j’avoue que j’aurai bien rajouté un jeu de motif supplémentaire pour le ralonger. Ca ne m’empêche pas de le porter régulièrement au dessus d’une jupe ou avec une robe.

Pour ce qui est de la laine, elle est très agréable à tricoter mais bouloche rapidement (dès le premier jour porté, invasion de bouloches!). Je ne suis donc pas sûre de réutiliser cette laine pour un autre projet (sauf si un jour les bouloches deviennent tendance).

J’ai adoré tricoter ce pull, tellement que j’ai enchaîné pour un second pull Enchanté pour ma meilleure amie mais cette fois avec 2 fils de chez Drops: Lima blanc et Kid Silk écru. Et elle le porte tout le temps! Ce pull est vraiment magique. J’en tricoterai bien un troisième…

Magnolia Forever!

Découvert dans Laine magazine (issue 4 plus exactement), j’avais craqué sur le modèle Magnolia de Camilla Vad mais j’ai mis le projet de côté et ce n’est pas plus mal puisque la créatrice a agrandi la Magnolia family en sortant le modèle en chunky que j’ai encore plus adoré! 

J’ai donc acheté le patron sur Ravelry mais mis énormément de temps pour trouver LA laine sans que ça me coûte un ou deux bras (ça serait dommage, j’en ai quand même besoin pour tricoter et manger du chocolat), qui soit douce et épaisse sans être trop lourde à porter (oui,je sais, je ne suis pas du tout compliquée)

Et puis, au Salon Création et Savoir Faire 2019, illumination sur le stand de Atelier de la création et la laine Drops Air. Mon regard a été attiré par cette couleur bleu clair référence 21 que je préfère appeler bleu Reine des Neiges, ce qui met plus de paillettes dans les yeux.

Cela fait un petit moment que la gamme Drops Air me fait de l’oeil mais je ne me voyais pas trop utiliser une laine “soufflé” et bêtement, j’avais peur d’avoir un rendu assez cheap (oui, préjugé…) et qui s’use vite. Je me suis dis qui ne tente rien n’a rien surtout vu le prix de la pelote (5,60 euros, 50 g pour environ 150 m) et craque pour cette laine et un fil kid silk bleu ciel coloris 08.

La Drops Air, Késako?

Il s’agit d’une laine soufflée (ou blow yarn) composée de bébé Alpaga et de mérinos. Jusque là, niveau douceur, on est bien. La fibre n’est pas filée mais soufflée en tube. L’avantage, c’est d’avoir un fil assez épais mais ultra léger.

La marque Drops offre pas mal de choix de couleurs et a l’avantage d’être très abordable en prix.

Et au final…

A tricoter, c’est génial et c’est super rapide. Le modèle se monte de haut en bas avec des aiguilles circulaires en aiguille 8 mm (pour ma part, j’ai utilisé du 7 mm en tricotant lache). J’ai utilisé des aiguilles zinc de Knitpro et ça glisse comme un manchot sur la banquise. Au lavage, pas de résidu ou déteinte (mais bon, j’ai choisi un coloris bleu clair)

Au blocage, la laine s’est légèrement détendu mais j’en avais tenu compte lors de l’échantillon. Mon seul regret est que j’aurai juste dû faire une taille au dessus pour un rendu plus loose. Mais raison de plus pour m’en faire un autre dans une autre couleur!

A propos…

Amandine alias The Yellow Knit Road.

J’ai longtemps été subjugué par l’art du tricot notamment par le biais de ma grand-mère qui maîtrise le fil plus vite que son ombre.

Quand il a fallu me remettre en selle, j’ai su être épaulé par mon amie et grande pédagogue Clémentine. Cela fait maintenant un peu plus de 5 ans que je tricote et je ne me lasse pas d’en apprendre tous les jours!

A travers ce blog, je souhaite vous transmettre cette passion pour le tricot et vous partager mes coups de coeur.